Historique

Les actions provinciales et territoriales développées au cours des dernières années ont donné naissance à des réseaux de diffusion modestes mais relativement fonctionnels en Saskatchewan, en Alberta, en Colombie-Britannique et à l'émergence de diffuseurs indépendants au Manitoba et dans les territoires divers). Les résultats de ces initiatives ont rapidement fait réaliser aux intervenants culturels que la réalité démographique et géographique de leur communauté nécessitait une structure plus concertée englobant les quatre provinces de l'Ouest et les trois territoires du Nord canadiens.

Suite à l'initiative nationale et à l'appui qu'il reçoit de la Fédération culturelle canadienne-française (FCCF), le Réseau des grands espaces (anciennement connu sous le nom le Réseau de l'Ouest et du Nord) a décidé de se doter d'un plan de développement triennal, afin de consolider sa structure de fonctionnement.

Une première rencontre de concertation a donc eu lieu le 17 janvier 1999. Les participants réunis étaient : le Centre culturel franco-manitobain (CCFM), le Conseil culturel fransaskois(CCF), l'Association canadienne-française de l'Alberta (ACFA), le Conseil culturel et artistique francophone de la Colombie-Britannique (CCAFCB), la Fédération franco-Ténoise(FFT), l'Association franco-yukonaise (AFY), l'Association des compagnies de théâtre de l'Ouest (ACTO) et le Regroupement des artistes de l'Ouest en musique (RADO). Lors de cette rencontre, tenue en marge d'une rencontre de la Société Chant'Ouest, les délégués se sont d'abord penchés sur un document de travail, Diffusion des arts de la scène dans l'Ouest canadien, préparé par M. Yves Caron de la Société Lez Arts de l'Alberta. Ils ont ensuite réfléchi sur les actions à mener afin de créer un véritable réseau de diffusion de spectacles de l'Ouest et du Nord canadiens.

La relance du Regroupement de l'industrie musicale de l'Ouest (RIM), anciennement connu sous le nom RADO, le recensement des artistes francophones dans chacune des régions, le développement des radios communautaires, la découverte de nouveaux talents grâce aux galas provinciaux, le gala inter provincial de la chanson Chant'Ouest et son affiliation avecle Festival international de la chanson de Grandbyl'Association des compagnies de théâtre de l'Ouest (ACTO) et le regroupement de l'industrie musical (RIM), sont toutes des organisations qui viendront soutenir le travail des diffuseurs de spectacle de l'Ouest et du Nord canadiens.

La présence et les réussites des autres réseaux de diffusion provinciaux (Réseau Ontario), interprovinciaux (RADARTS) ainsi que les dynamiques initiatives pancanadiennes (La Corporation Les Voyagements, Réseau Coup de coeur francophone, etc.) motivent les diffuseurs de l'Ouest et du Nord à mettre en place le plan triennal développé en 2001 et les incitent à participer plus activement aux collaborations pancanadiennes et internationales lesquelles ne manqueront pas de se développer au cours des prochaines années.

Le 6 juin 2003, plus de 40 diffuseurs provenant de l'Ouest et du Nord se sont réunis à Vancouver, en marge du Gala interprovincial de la chanson Chant'Ouest pour une journée d'échange et de sensibilisation. Pour la première fois, le forum de discussion comprenait de gros et de petits diffuseurs de tous les coins de l'Ouest et du Nord canadiens et pas seulement les chefs de file provinciaux et territoriaux.

L'objectif de la journée était de se sensibiliser à l'importance du rôle des diffuseurs, mais également de permettre à tous les diffuseurs de l'Ouest et du Nord canadiens de se connaître et de consolider des liens entre eux. Suite à cette rencontre, une des demandes les plus importantes fut l'organisation d'un événement Contact afin de permettre aux diffuseurs de se rencontrer et d'échanger à nouveau, mais aussi pour leur permettre de connaître les artistes de l'Ouest et du Nord canadiens.

Depuis cette rencontre, plusieurs éléments ont évolué dont la création du réseau de diffusion de spectacle de la Saskatchewan, la création du Réseau Cent Gains (AB+) et du RAFA en Alberta ainsi que la création du Réseau Pacifique en Colombie-Britannique. La création d'un réseau de diffusion de l'Ouest et du Nord se déroule dans un contexte très différent de ces expériences passées mais il s'appui sur les leçons tirées de ceux-ci afin de définir la nouvelle structure et les méthodes de fonctionnement du Réseau des grands espaces.

Février 2005

Grâce à l'appui financier de Patrimoine canadien et de l'infrastructure du Festival du Voyageur (Saint-Boniface, Manitoba), le premier Contact Ouest a eu lieu à Saint-Boniface au Manitoba. L'événement de trois jours a réuni plusieurs diffuseurs et artistes provenant des quatre coins de l'Ouest et du Nord canadiens. Le Contact Ouest comprenait des formations pour les diffuseurs, des vitrines composés d'artistes de l'Ouest et du Nord, ainsi que des occasions spécifiques visant le réseautage (salle contact, soirée vin fromage ainsi qu'une rencontre de planification de programmation). L'événement fut un véritable succès, autant pour les artistes que les diffuseurs présents.

Janvier 2006

Le Réseau de diffusion de l'Ouest et du Nord est renommé le Réseau des grands espaces, synonyme du territoire qu'il représente. Le Conseil culturel fransaskois (CCF) avance vers une étape marquante dans l'évolution du Réseau. Le 3 janvier 2006, une coordonnatrice est embauchée. Les deux prochaines années seront consacrées à la mise sur pied du Réseau des grands espaces et à son autonomie. En avril 2006, un comité de travail, composé de représentants de chaque provinces et territoires ainsi que nos partenaires clés tels que le RIM et l'ACTO se réunissent afin de discuter des grands objectifs du RGE, les enjeux, du fonctionnement des prochaines rencontres.


Le RGE écrit les prochaines pages de son histoire... vérifiez le site Internet pour en apprendre d'avantage.

Connexion
Réseau des grands espaces | Droits et aspects légaux
         Conception graphique & production web :  Existo Communications & Sociotechnologies